// Article

Communiqués de presse

Etat du bâti de la Cité Scolaire Frantz Fanon

A Monsieur le Président du Conseil Régional Hôtel de Région, rue Gaston Defferre 97200 FORT DE FRANCE

Monsieur le Président,

Nous avions adressé, le 19 mai 2008, à votre prédécesseur un courrier, en des termes quasi-identiques, qui n’a reçu d’autre réponse que l’envoi par fax, le 7 juillet 2008 au cours de la dernière réunion de l’année scolaire du Conseil d’Administration, d’un rapport d’expertise apparemment rédigé en toute précipitation, dont une grande partie (en particulier les images) était illisible. Le contenu de ce rapport concluait, sans toutefois adjoindre un relevé de conclusion général, à la réalisation de travaux de consolidation avant réouverture de certains bâtiments, en particulier le bâtiment B5 abritant les laboratoires de sciences. Or non seulement ces bâtiments n’ont jamais été fermés et ont accueilli du public de manière continue depuis deux ans, mais de plus aucuns travaux n’ont été exécutés sur ces bâtiments, qui sont dans l’état où le séisme de 2007 et sa réplique une semaine plus tard les ont laissé.

Nous avons adressé inlassablement, avec l’appui des représentants de parents d’élèves, des demandes en Conseil d’Administration pour la réalisation de nouvelles expertises menées par un organisme indépendant de la Collectivité de tutelle, ce qui n’était pas le cas de la société Antilles Contrôle qui a procédé aux premières expertises, dont nous n’avons jamais reçu une copie lisible du rapport. Cette société n’a jamais daigné répondre à nos courriers adressés en recommandé avec accusé de réception. De plus, nous n’avons cessé de souligner, séance après séance, l’absence de la représentante de la Région aux séances du Conseil d’Administration.

Monsieur le député-maire Louis-Joseph Manscour, qui nous avait reçu en délégation le 14 févier 2008 sur cette question, s’était déclaré très préoccupé de ce qu’il constatait, et nous avait promis de saisir la Commission départementale de Sécurité pour avis.

Lors d’une audience de Madame la Rectrice Marie REYNIER accordée en octobre 2008 à notre fédération syndicale, la FSU, il a été convenu que des expertises complémentaires par un organisme d’Etat s’imposait de toute urgence, sans toutefois que ces conclusions ne soient suivies d’effet.

Il nous paraît de première urgence de tout mettre en œuvre de nature à apaiser les membres de la communauté scolaire qui vivent dans l’angoisse permanente d’un nouveau séisme qui serait fatal au vu des éléments de dégradation très visible des structures de ce bâtiment.

Nous vous serions obligés de bien vouloir nous accorder une audience, afin de vous exposer de vive voix nos analyses et nos inquiétudes sur la sécurité au LGT Frantz Fanon, et établir ensemble un échéancier des travaux devant être réalisés de toute urgence, et à plus long terme, sur le bâti de notre établissement scolaire.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, nos salutations respectueuses. Pour les représentants SNES-FSU des personnels au Conseil d’Administration du LGT F. Fanon

Bernard Pontalier, secrétaire SNES-FSU

P.-S.

Rapport d’analyse des dégâts élaboré en 2008 par une équipe d’enseignants du lycée, experts en construction

Portfolio

discussion

agenda

Chargement de l'agenda...

Visiteurs connectés : 554