// Article

Réservé

REFORME DE LA FISCALITE

Réforme de la fiscalité : chiche !

Le premier ministre ouvre des discussions pour une réforme fiscale. La FSU, qui demande depuis longtemps un débat sur la fiscalité, s’en félicite. Elle y portera la nécessité de bâtir cette réforme en vue d’une toute autre redistribution des richesses qui soit favorable au travail. Car le sujet posé est bien celui de la justice sociale. Le ras le bol contre l’impôt qui s’exprime aujourd’hui est largement alimenté, instrumentalisé et dévoyé par ceux qui préfèrent voir payer les ménages que les entreprises ou mettre à contribution la finance. Si quelques mesures fiscales ont d’ores et déjà été prises par le gouvernement, certaines ne vont pas dans le bon sens en aggravant les inégalités. C’est pourquoi la FSU demandera lors de ces rencontres, un état de la situation et une évaluation des mesures engagées : quid du retour sur le crédit impôt recherche ? Du retour du crédit impôt compétitivité emploi ? Elle indique par ailleurs son opposition à l’augmentation des taux de la TVA qui pèsent sur les ménages. La FSU estime qu’il est urgent de réconcilier les citoyens avec l’impôt en le réhabilitant comme outil de redistribution des richesses et de financement des services publics. Une réforme fiscale doit permettre de rendre l’impôt plus lisible, plus juste et plus progressif. Les mesures prises à terme devront faire aussi la preuve de l’utilité de ces impôts. Et, pour faire face aux besoins, permettre à l’Etat et aux collectivités territoriales d’améliorer la situation des citoyens et de développer les services publics nécessaires sur l’ensemble du territoire, il faut sortir de la stigmatisation de la dépense publique et poser la question des recettes. Celle-ci appelle notamment l’amélioration du pouvoir d’achat. La FSU sera aussi particulièrement vigilante aux dispositions du projet de loi relatif à la lutte contre la fraude fiscale. Et elle attend du gouvernement un engagement résolu contre les paradis fiscaux. Parallèlement à cette réforme, il est urgent d’engager une politique de relance économique audacieuse, permettant de préserver le tissu industriel et créer des emplois, tout en assurant la transition écologique. Fiscalité, emploi, pouvoir d’achat, protection sociale...autant de sujets majeurs pour tous les citoyens. La FSU, avec les personnels, entend bien faire entendre leurs exigences et obtenir les changements indispensables. Les Lilas le 26 novembre 2013.

discussion

agenda

Chargement de l'agenda...

Visiteurs connectés : 583