// Article

Publications

Nouvelle brève

Langues vivantes : quand les recteurs n’en font qu’à leur tête ! Frédérique Rolet, Roland Hubert, Daniel Robin

Les épreuves orales du baccalauréat en langues vivantes ont déjà commencé dans les lycées. La réforme du lycée a mis en place une organisation locale : élèves évalués dans leur classe par leurs enseignants, à des dates choisies par leurs soins, sur des sujets « maison », pendant les heures de cours, donc aux détriments des apprentissages. Attachés à des épreuves nationales, anonymes, terminales, les enseignants, avec le soutien du Snes-Fsu, ont le plus souvent réussi l’an dernier à fabriquer des sujets collectifs, à garantir l’anonymat des candidats, à faire passer les épreuves le plus tard possible pour que les élèves bénéficient d’un calendrier commun. Donc à limiter la casse (...)

Word - 11.6 ko
Lg-vivantes

discussion

agenda

Chargement de l'agenda...

Visiteurs connectés : 621